Innersense à la pointe de la réalité diminuée

par Fanny | juil. 2018

La réalité diminuée est l’opposée de la réalité augmentée. Le procédé vise à retirer virtuellement des éléments d’un environnement réel.
Depuis plusieurs années, il existe un certain nombre de recherches sur le sujet. Dans cet article nous aborderons les usages de la réalité diminuée dans un premier temps qui seront suivis d’un point sur les avancées de notre équipe R&D sur le sujet.

Etat de l’art des usages de la réalité diminuée

Moins connue que la réalité augmentée, la réalité diminuée (DR – Diminished Reality) fait peu parler d’elle. Elle a pourtant un avenir très prometteur et intéresse l’univers médical, de production vidéo ou encore celui du retail.

L’état de l’art ne recense pas d’usage réel de la réalité diminuée à travers une application par exemple. L’usage le plus discuté reste celui de l’effacement dans la production de vidéo live. Un objet disgracieux dans le champ, un panneau publicitaire à effacer ? La vidéo en temps réel est l’un des domaines où la réalité diminuée va devenir incontournable dans les prochaines années.

Nous pouvons également citer le secteur du médical dans lequel cette technologie représenterait un gros pas en avant. Particulièrement dans le cas de la chirurgie traumatologique où un médecin pourrait « effacer » ou « cacher » des éléments inutiles de son champ de vision tout en réalisant une implantation de prothèse.

Le troisième domaine, et celui qui nous intéresse ici, est celui du retail. Effacer un meuble ou un objet permettrait aux clients du secteur de davantage se projeter au moment de passer à l’acte d’achat.

 

Les usages de la réalité diminuée par Innersense

Expert des technologies digitales dédiées aux professionnels de l’aménagement, Innersense améliore constamment ses outils afin de s’adapter à chaque client.

Vous ne voyez pas concrètement en quoi la réalité diminuée pourrait vous être utile ? C’est très simple : à enlever virtuellement les meubles de votre cuisine ou de votre salon.

Seulement voilà, même si le scénario d’usage est simple, la technologie à mettre en œuvre l’est beaucoup moins ! Il s’agit de faire disparaître des objets ou des meubles pour ensuite reconstituer les pans de mur, sol ou fenêtre qui se trouvent en second plan. On obtient alors une pièce vide et prête à être nouvellement agencée en réalité augmentée. Pas si simple !

 

Les étapes

Le processus de l’effacement est complexe et demande plusieurs étapes que nous allons résumer ci-dessous.

La première phase dite d’acquisition, consiste à prendre des photos de la pièce à vider, à enregistrer les coordonnées géographiques et l’inclinaison de la caméra utilisée. Cette étape permet d’obtenir les éléments de base nécessaires aux travaux d’effacement (perspectives de la vue, position de la caméra dans l’environnement, etc.).

La deuxième étape est appelée étape de compréhension. À partir de ces données, nous appliquons un algorithme qui permet de construire un modèle 3D géométrique de la pièce scannée. Nous savons, une fois cette étape effectuée, la position et la délimitation des plans dans l’espace

La troisième étape, dite étape de diminution, est la plus complexe de toutes. Elle concerne tout ce qui est nécessaire à l’effacement des meubles ou objets présents dans la pièce. Chaque image est divisée en zones qui représentent chacune un plan de l’espace visible dans l’image. Ensuite, une transformation géométrique est effectuée pour enlever la perspective. C’est à partir de ces résultats que nous traitons les différences de luminosité pour enfin appliquer une méthode d’effacement aux zones occupées par les meubles à supprimer.
Les images résultats de l’effacement sans perspective, sont ensuite calquées sur les photos originales. Cela donne une photo synthétique où les meubles souhaités n’apparaissent plus. L’espace laissé libre est reconstruit, c’est ce qu’on appelle la « completion de texture ».

Réalité diminuée, effacement table et chaise
Avant – après effacement automatique avec les technologies Innersense

 

Effacer pour réaménager

Après toutes ces étapes, place au réaménagement de l’espace ! Maintenant que le meuble souhaité a pu être effacé, il est possible de mettre un meuble virtuel, en réalité augmentée, à sa place. C’est un bon moyen de se rendre compte de ce que donnerait une pièce aménagée différemment. Une belle avancée qui permet chaque fois un peu plus aux clients de tester avant de s’engager dans un acte d’achat, surtout lorsqu’il est conséquent !

La réalité diminuée sera bientôt disponible dans nos produits, stay tuned !