Le marché du meuble en Italie

par Fanny | nov. 2018

Suite au lancement de notre filiale en Italie, petite synthèse de l’état du marché de l’ameublement dans le pays.

L’Italie, berceau de l’industrie du design

L’Italie, pays des arts et de l’esthétique, n’a plus sa place à faire dans le secteur du design. Nation emblématique et leader dans le domaine, elle combine depuis des décennies l’audace et le savoir-faire propres à une partie de son identité culturelle.

Chaque année cette spécialité est célébrée lors du très réputé Salone del Mobile de Milan. Rendez-vous annuel incontournable, l’événement est minutieusement préparé par les quelques 2000 exposants qui négocient à cette occasion les plus belles transactions de l’année. C’est le moment pour les visiteurs du monde entier de voir les nouveautés concoctées par ces nombreuses entreprises de taille moyenne. En effet, la conception, la fabrication et la distribution des meubles, décorations et accessoires d’ameublement, sont encore majoritairement détenues par des entreprises familiales et spécialisées.

L’Italie, 4ème pays producteur de meuble

En 2018, l’Italie est la 9ème puissance mondiale (source : FMI) et son PIB va croissant. C’est aussi le 4ème pays producteur de meuble en 2016 dont la France est le premier importateur (source : Les echos).

 

Dans le monde, la production de meubles et d’accessoires d’ameublement s’élève à  343 Milliards d’€ en 2016 *. L’Italie, l’Allemagne, la Pologne et l’Angleterre couvrent à eux seuls plus des 60% du marché européen selon un rapport de la CSIL daté de 2016. La production italienne était de 25 milliards d’€ en 2015 d’après la FederlegnoArredo, association des entreprises du secteur de l’ameublement italien.

Parmi ces dépenses, certains segments se démarquent.  On constate que celui du mobilier de salon / salle à manger concentre près de 29% du marché italien en 2018. Suivent le mobilier des chambres (19%), de bureau – BtoB et BtoC- (16%) et l’aménagement des cuisines (15%). **

L’Italie est un marché porteur avec de belles perspectives de croissance dans le domaine. Elle peut notamment s’appuyer sur sa réputation : le « made in Italy » fait vendre ! Parmi les grands industriels emblématiques on peut citer Natuzzi, Poltronafrau, Flos pour les luminaires, Scavolini pour les cuisines ou encore Molteni group (qui possède entre autres les marques Molteni & C et UniFor).

La 3D au service de l’artisanat et du design

D’ici à 2021 on attend une croissance d’environ 3% pour le secteur*** (soit 240 millions d’€ environ). De bien belles perspectives pour le pays !

L’Italie est reconnue pour la beauté et la qualité exceptionnelle de ses productions. Certains acteurs leaders et précurseurs utilisent déjà les technologies 3D. C’est le cas de Bontempi, Aerre Italia ou encore Château d’Ax qui ont d’ailleurs récemment lancé leur application développée par Innersense. Face à la concurrence internationale et au développement des pure players, se convertir au phygital est l’étape à passer pour que les enseignes familiales indépendantes puissent conserver leur positionnement dominant sur le marché.

Pour retranscrire au mieux la qualité des produits, il est indispensable d’avoir des outils et un rendu 3D de qualité exceptionnelle. C’est la force d’Innersense qui a développé son propre moteur 3D pour rendre honneur aux produits d’exception modélisés par ses infographistes.

 

Julie et Fanny pour Innersense

* source : Ameublement français 2016 – ** source : données Statista, décembre 2017 – *** source : données Statista